Grande bibliothèque pour tout-petits

Pour partir…

Au bord de l’océan depuis déjà dix jours, j’ai profité d’une sieste et d’un orage pour rester postée au campement et rédiger ce petit billet (étant donné que j’ai avalé les 388 pages de la saison 1 de Sauveur et fils, convoité durant tant de temps et fini en 2 jours… et impossible de trouver les autres saisons ici… comment est-ce possible ? “Marie-Aude Murail ? ah non ça ne me dit rien… ” Réponse de libraire ? Bondiou !). 

Comme l’an dernier, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller faire un petit tour à la librairie pour dénicher quelques pépites à emporter avec des adorés de Côme et Marin pour leur faire découvrir aux histoires du soir.

J’adore les choisir en pensant à eux et en me disant qu’ils leur plairont certainement, les conserver bien précieusement, et puis le moment venu les entendre me dire “C’est quoi celui-là maman ?”, et me les demander encore et encore… 

IMG_5769

Et c’est ce qui s’est donc produit avec Le Grand Poulpe, d’Angélique Villeneuve, illustré par Anaïs Brunet

C’est d’abord la couverture du livre qui a attiré mon oeil. Ce gigantesque poulpe d’un rouge éclatant sur le fond bleu marin fait son petit effet, et je n’ai pas été déçue du voyage en mettant mon nez dedans…  

Le poulpe a autant de bras que de facettes de sa personnalité, servant tous à quelque chose de bien particulier… mais à quoi peut donc servir le huitième ? Il lui paraît ne servir à rien, jusqu’à ce qu’une terrible épreuve le lui retire… pourquoi se sent-il triste et bancal sans celui-ci ?

Il y a certes les très belles illustrations d’Anaïs Brunet, pleines pages, servies par le grand format de l’album comme les affectionnent les éditions Sarbacane. Mais j’ai aussi trouvé autant de profondeur au texte qu’aux fonds marins choisis pour illustrer ce qui est en fin de compte une belle métaphore… Celle de la résilience.  A laquelle peuvent s’ajouter d’autres réflexions sur le courage, la patience, et même la mixité…

Une belle leçon de vie perçue sur les étagères du libraire et que, quelque part, mon enfant doit percevoir aussi, même s’il ne l’analyse pas comme moi, car il l’a lu et relu depuis notre arrivée…

IMG_5773

IMG_5774 

IMG_5776

IMG_5775

IMG_5778

Le Grand Poulpe, Angélique Villeneuve et Anaïs Brunet, Sarbacane, mai 2018

*

IMG_5781

Mon second livre coup de ♥ était en vitrine, j’ai fait déplacer le libraire pour qu’il me le libère, trop curieuse de savoir ce qui se cachait derrière cette couverture prometteuse.

Et alors, il a voyagé avec nous aussi !!!!!

Des tortues luths aux éléphants d’Afrique en passant par les criquets pèlerins et les langoustes blanches, pas moins de 26 espèces d’animaux voyageurs content leurs voyages … dont une que nous connaissons particulièrement bien…

 Encore une fois de très belles illustrations, des textes simples  avec des anecdotes de voyages accessibles aux plus jeunes mais avec des informations un peu plus détaillées sur les parcours et les distances parcourus pour les enfants plus âgés, avec une carte du monde pour s’amuser à retracer les trajets de tous ces animaux incroyables.

Un très joli documentaire ! 

IMG_5784

IMG_5787

IMG_5790

IMG_5793

IMG_5792

IMG_5795

Nous, les grands voyageurs, Laura Knowles, Chris Madden, Casterman, avril 2018

*

Je ne pense pas que ma petite Lotta rêve de voyage aussi loin, mais nous, humains voyageurs, rêvons de pouvoir rester encore un peu ici… vivre dehors, entendre le va et vient des vagues de l’océan si proche, respirer…

Il y a eu quelques livres offerts aussi aux amis récemment, je vous en parle bientôt, belle fin de semaine !

IMG_5783

IMG_5842

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.