Grande bibliothèque pour tout-petits

Les belles espérances

Il est de ces livres qui parlent pour dire exactement ce qu’il vous vient à l’esprit.

Il y a de ces jours comme aujourd’hui où soudainement on a envie d’en parler, de façon urgente, parce que, l’année passée, aujourd’hui la noirceur venait dans notre pays, tout près, si près,  entacher la belle année qui commençait… et ça ne faisait que commencer…

Aujourd’hui, une seule envie, celle de s’attacher à ce qu’il y a de plus beau dans l’humanité, et que nous avons finalement constamment sous nos yeux, il suffit juste de s’attarder un tout petit peu, s’arrêter même, parfois…

Voici un livre qui fut l’objet d’un vrai coup de coeur au salon de la littérature de jeunesse à Montreuil en 2005, en atteste la dédicace de Delphine Grenier…  Un vrai coup de coeur qui m’avait tant émue lors de sa découverte tant il me parle…

Il a été rangé un moment après notre déménagement, je n’avais pas encore d’enfants.

Et puis Côme est arrivé et petit à petit j’ai sorti les livres des cartons, et celui-là aussi, même s’il était trop petit, parce que j’aime les regarder, ces livres coup de coeur… et je les laisse souvent à portée de petites mains sans y prêter vraiment attention. Et un jour, sans préméditation, ces petites mains tombent dessus et viennent me trouver : “tu lis celui-là maman ?”.  

Et celui-là en question, m’émeus toujours autant… et mon doux rêveur de fils, sensible aux jolies chose de la vie, l’aime beaucoup lui aussi.

“Et en plus, la vie est belle”, il a dit, à son Papé, en balade au milieu des champs ensoleillés.

Continue de le penser, mon bébé… C’est ainsi qu’on sauvera l’humanité !

 

IMG_8797

IMG_8795

 

 

IMG_8798

IMG_8799

 

IMG_8801

IMG_8802

IMG_8803

 

IMG_8806

 

 “Lise est vieille maintenant. Elle est assise dans son jardin où fleurissent des coquelicots rouges comme des baisers et des marguerites que l’on effeuille quand on veut savoir qui vous aime vraiment. A côté d’elle, qui ne tient pas en place, il y a une petite fille nue et bronzée sous sa robe d’été.

Toutes deux croquent des olives salées.

– Tu sais, mamie, je voudrais, je voudrais…

– Qu’est-ce que tu voudrais, ma chérie ?

IMG_8807

IMG_8808

 …

 

Les belles espérances, Joe Hoestlandt, Delphine Grenier, Le Baron Perché 2005.

Ce livre n’est plus édité, mais il est encore facile à trouver d’occasion rien qu’en tapant le titre sur un moteur de recherche.

Et puis, je partage avec vous aussi ce titre d’Aldebert, qui figure sur l’Album Enfantillages de Noël (au pied du sapin le 25 au matin), que Côme adore et que nous avons écouté en boucle (ben en fait on adore tous…) !

Aldebert, Le nécessaire

Beaucoup d’bonheur à tous !

2 commentaires

  • evelili

    La petite phrase de Côme me rappelle celle de Lili il y a plusieurs mois : “Elle est jolie la vie je trouve!”. Espérons qu’ils gardent cette vision de la vie aussi longtemps que possible!
    Encore un livre à rajouter sur ma liste des envies littéraires… merci de tous ces partages (ou pas lol).
    Doux week-end Julie, ici c’est pluie et grisaille, une bonne excuse pour le cocooning
    Des bisous

  • elodiemars

    il semble bien doux ce livre,en effet et le CD, enfantillage de noël on l’a aussi, il est super sympa .de gros bisous à vous 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.