Grande bibliothèque pour tout-petits

Je suis en CP

C’est un fait…   mes bébés ne sont plus.  Marin fait sa première entrée à la maternelle la semaine prochaine et… Côme entre au CP !!!! Il vient même de perdre sa première dent, pour son plus grand bonheur après avoir attendu impatiemment son tour en voyant tous ses copains perdre les leurs…  

Nous voici donc à quelques jours de la rentrée, après ces deux derniers magnifiques mois d’été. Le cartable est prêt, la trousse est garnie… Bon moi je suis beaucoup moins prête :O

En tout cas, nous avons reçu à point nommé un très chouette coffret de la part des éditions du Père Castor / Flammarion jeunesse: une valisette contenant une histoire de Magdalena illustrée par Emmanuel Ristord ainsi qu’un cahier d’écriture et une ardoise effaçable. Nous avons également reçu deux histoires de la collection “Le Club des Dys” que j’ai fait découvrir à Côme et l’un de ses amis. 

IMG_9204

Dans le coffret, un petit livre au texte court et traitant d’un sujet bien connu de toutes les écoles… les poux ! Les enfants se sont tout de suite identifiés à un personnages sur la “photo” de classe présentée au début du livre. Racontée avec beaucoup d’humour et une chute sympathique, l’histoire est complètement adaptée aux enfants rentrant aux CP. Côme, qui déchiffre de courts petits textes, s’est essayé à la lecture de la première page après que nous l’ayons lu ensemble, et a également lu le dico mot-image à la fin du livre.

IMG_9201

IMG_9424

IMG_9413

IMG_9427

IMG_9205

Enfin, Côme a bien-sûr testé le cahier d’écriture et l’ardoise… car il adore tracer les lettres et écrire… il m’a bluffée au début de l’été en m’écrivant toutes les lettres de l’alphabet en majuscules anglaises, en raturant les lettres qu’il jugeait mal tracées !

Le cahier est très bien fait puisque les lettres sont présentées à l’aide de points et de flèches de façon à ce l’enfant sache où débuter, et dans quel sens tracer sa lettre, ce qui est très important à contrôler lorsque les enfants commencent à écrire pour éviter la fatigue des mauvaises habitudes (tout comme la bonne tenue du crayon et la posture). Il y a également deux tailles de lignes pour s’entraîner, avec et sans les points de départ de tracés, les lettres majuscules à la fin ainsi que les chiffres en nombres et en lettres. L’ardoise vient en complément pour s’entraîner à volonté… et aussi dessiner !

IMG_9452

IMG_9455

IMG_9462

 

IMG_9202

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour les histoires issues de la collection “Le Club des Dys”, je ne connaissais pas du tout ces livres.  Et après lecture auprès des enfants, qui vont peu à peu les lire seuls, je dois dire qu’ils sont très bien faits :

Capture d’écran (12)

Les enfants ont tout de suite adhéré, et ils ont repéré tout de suite les jeux présents à la fin des livres ! Côme a même noté des choses que je n’avais pas vues, comme ces lunettes en forme d’étoiles que nous voyons sur la couverture et qui ne sont pas présentes dans l’histoire mais … “Maman ! regarde ce sont ces lunettes-là qu’il a choisies !!!” me dit-il en me montrant les lunettes sur l’illustration du rabat qui représente Benoît chez l’opticien !

J’ai déjà remarqué que Côme déchiffre beaucoup mieux les phonèmes complexes lorsqu’on lui lie les lettres qui vont ensemble dans un mot. Ici, dans chaque histoire un phonème est à l’honneur (le “oi” pour Les lunettes de Benoît, le “ou” pour Le cadeau pour Lou) et mis en couleur dans le texte, ce qui facilite sa lecture.

Et aussi et surtout, ce que j’apprécie beaucoup dans ces petits livres, c’est le fait que les histoires répondent vraiment à des préoccupations et vécus des enfants. Les émotions ressenties par les enfants sont souvent très fortes et elles sont ici mises à l’honneur. Leur expression est facile à décrypter pour l’enfant qui lit, avec parfois des bulles pour exprimer les pensées dans les illustrations. Les petits protagonistes se retrouvent d’un livre à l’autre et créent une proximité avec le petit lecteur qui suit leurs aventures, avec tout ce que comporte comme difficultés parfois dans les relations d’être trois copains. Ici, dans l’un, la maîtresse se rend compte que Benoît voit mal au tableau et a besoin de lunettes… mais en attendant il doit se mettre au premier rang, séparant du même coup Léon et Lou, son amie de toujours… Dans le second, Léon part en vacances chez son grand-père. Il va skier, mais surtout, il souhaite ramener un cadeau pour son amie Lou qui ne part jamais en vacances…

Pour information, cette collection est sous la direction neuroscientifique de Marie-Pierre Bidal, psychologue clinicienne et présidente de l’association Potentialdys. Cette association se définit comme oeuvrant “pour la bientraitance scolaire afin que l’école soit un lieu d’épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers“, et je ne peux que vous conseiller d’aller le consulter !

IMG_9442

IMG_9444

IMG_9434

IMG_9446

IMG_9449

IMG_9451

Coffret Je suis en CP, contenant une histoire de Magdalena illustrée par Emmanuel Ristord, un cahier d’écriture et une ardoise effaçable, Castor Poche, août 2018, 12 €

Premières lectures aidées Le Club des Dys de Nadine Brun-Cosme et Ewen Blain : Le cadeau pour Lou et Les lunettes de Benoît , Castor Poche, août 2018, 8 euros chaque

 

Je souhaite à petits et grands, une très belle rentrée ! 

IMG_9429

2 commentaires

  • K 1000

    En effet tes enfants ont l’air plus prêts que toi ! Bon courage, c’est un moment important, partagée entre le deuil de la petite enfance et la fierté de les voir si bien grandir ! (et ici on se ruine en petits livres premières lecture aussi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.